Le Clos des Vins, votre caviste sur Internet
Calva Christian Drouin
Le Calvados : Son histoire, ses millésimes

A chacun son eau-de-vie  d’exception. Le jus des pommes fait l’objet d’une fermentation naturelle puis d’une double distillation grâce à laquelle le Maître de chais ne conserve que le cœur de la bonne chauffe. Les chais du XVIIe siècle abritent les fûts avec majesté, pour un long et serein vieillissement. Ainsi naît la tradition des Grands Alcools.  Celui-ci vieillit exclusivement en fûts de chêne, et c’est aussi tout un art que ce vieillissement. Car de la subtile osmose entre le bois, l’air et l’alcool dépendra la finesse et le bouquet du Calvados. L’alcool au contact du bois s’imprègne des substances tanniques qui lui donneront sa couleur naturelle ainsi que du corps. Puis, par l’effet oxydant de l’air des chais l’eau-de-vie va acquérir sa finesse et sa plénitude. Son arôme va s’exalter, sa coloration s’accentuer passant du doré à un ambre de plus en plus profond. Un peu plus tard, celle-ci sera transvasé dans des foudres plus anciens, parfois centenaires, où il peut demeurer 5, 10, 25 ans et plus… qui lui donneront alors toute sa puissance et son parfum, inimitable. Il est à noter que  le Calvados AOC ne peut être proposé à la vente qu’après un vieillissement minimum de deux ans, titrant alors 40° à 45°. Cette durée n’a pas de limite. Et l’on trouve des Calvados vieux (3 ans) et jusqu’aux hors d’âge à partir de 6 ans de conservation en fût. Car le temps de conservation en bouteille ne compte pas, l’eau-de-vie n’y vieillissant plus.

Nos producteurs

Nos Millésimes

Fermer le menu
×
×

Panier